Les différents types de masques de protection

Les différents types de masques de protection
Voilà maintenant une année qu'a débuté l'épidémie de Covid-19, voici un point sur les masques de protection.

Publié le 25/03/2021

En raison de l'épidémie de coronavirus ou Covid-19 apparue au printemps 2020, le port du masque de protection est obligatoire dans les lieux publics et de rassemblement pour limiter la transmission qui se fait par les gouttelettes de salive émises par la personne infectée quand elle tousse ou au moment de l'expiration mais aussi par le contact des mains sur les surfaces contaminées. Le port du masque est donc devenu un des gestes barrière indispensable pour limiter la propagation, il en existe plusieurs types :

Le masque chirurgical : c'est un masque qui évite au porteur de contaminer son entourage en retenant les gouttelettes de salive au moment de l'expiration mais qui ne protège pas le porteur contre l'inhalation de particules en suspension dans l'air. Il en existe 3 types, 1, 2 et 3, le plus recommandé étant catégorie 1 car il assure la meilleure protection avec un taux de filtration de 90%.

Le masque FFP : c'est un masque de protection respiratoire qui protège de l'inhalation de gouttelettes et également des agents infectieux transmissibles par voie aérienne. Il en existe 3 types qui diffèrent selon leur efficacité de filtration, 80% pour les masques FFP1, 94% pour les masques FFP2 et 99% pour les masques FFP3. Réservés au personnel soignant en début de pandémie en raison de la pénurie, ces masques sont maintenant disponibles pour tous. Ils sont toutefois plus contraignants car fatiguent au niveau respiratoire et sont aussi plus onéreux et non réutilisables. Ils ne sont pas vendus en grande surface mais uniquement en pharmacie.

Les masques en tissu : ce sont des masques barrière qui protègent l'entourage mais partiellement seulement le porteur. Ils doivent être soumis à une homologation AFNOR, un logo étant apposé sur la boîte ou sur le masque lui-même. Il existe 2 catégories, la catégorie 1 qui permet une filtration de 90% de particules émises par le porteur et la catégorie 2 qui filtre seulement 70%, ils ne sont donc plus recommandés.

Manipulation, comment mettre et retirer son masque de protection ?

Dans un premier temps les mains doivent être désinfectées, saisir le masque par les élastiques que l'on met derrière les oreilles, bien le placer au-dessus du nez et sous le menton, pincer la barrette qui existe sur certains masques sur le haut du nez. Une fois en place il ne faut surtout plus y toucher, il est efficace pendant 4 heures et il faut ensuite le changer.

Pour le retirer, toujours avec des mains désinfectées l'ôter par les élastiques, l'éloigner du visage et le jeter dans une poubelle fermée. Il faut ensuite se désinfecter à nouveau les mains.

Quand le port du masque est-il obligatoire ?

Depuis le décret du 31/07/2020 le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos dans un premier temps puis dans la rue et les lieux publics ouverts ; à partir d'août 2020 il est obligatoire dans les entreprises dans tous les espaces à l'exception des bureaux individuels. Depuis le 08/02/2021 les enfants doivent obligatoirement se présenter à l'école dès l'âge de 6 ans avec un masque chirurgical, un masque FFP2 ou un masque en tissu catégorie 1 qui ont un taux de filtration de 90% en raison de l'apparition des variants du Covid-19. Les masques en tissu faits maison ne sont plus autorisés.

Rappelons que l'amende encourue pour le non-respect du port du masque est de 135 euros et qu'elle passe à 1500 euros en cas de récidive dans la quinzaine suivante.